Domaine Saint-Jean de Chépy, Tullins

Historique ! Les abeilles s’installent dans la première ruche « tronc »

Entre orages et éclaircies, la météo de ce printemps a laissé peu de temps à l’équipe de Bleue comme demain pour « inviter » les abeilles du rucher de Saint-Jean de Chépy à rejoindre leur nouvelle maison, la ruche de biodiversité ou ruche en tronc de châtaignier.

Nous sommes fiers et reconnaissants à nos marraines et parrains de pouvoir démarrer cette « migration » très progressivement — un ou deux cette année — puisque le transfert des essaims ne peut se réaliser que dans une fenêtre de temps très courte, entre avril et mai. Les nouvelles ruches sont en cours de fabrication, elles seront prêtes pour une nouvelle vague au printemps 2019. Le temps de se préparer à les accueillir au mieux, de semer le maximum de graines de fleurs, de planter des arbres mellifères et de partager ces bonnes nouvelles comme dirait le pape « urbi et orbi », « dans  votre entreprise et au-delà  ! « . Reportage avec Sophie, Eric et Philippe à la manœuvre.

  • D’abord « ensorceler » les abeilles en tapotant avec des baguettes le corps de la ruche initiale (traditionnelle) pour les faire migrer vers un « panier relais », passage intermédiaire vers la ruche tronc. Pour faire face à ce stress passager mais incongru les abeilles se gorgent de miel, ce qui les rend plus dociles, elles quittent ainsi leur ruche. Une étape délicate, la reine prendra-t-elle la poudre d’escampette avec sa suite ? Sinon…

©DR

  • Sinon, ben, on perd l’essaim et on recommence… Mais regardez cette vidéo, elles entrent dans leur nouveau palace assez facilement. Elles suivent leur reine, Victoire !
  • Et voilà le travail ! Bravo à l’équipe pour ce premier transfert pleinement réussi en suivant la méthode prodiguée par Henri Giorgi, le maître des ruches troncs.

©DR